Logo Alternatiba Nevers blanc-02
Logo ANV Nevers-blanc-trans

Anniversaire de la COP21, Fight for 1.5 !

12/12/2020

Le 12 décembre 2015, lors de la COP21, 195 États signaient l’Accord de Paris avec pour objectif de contenir le réchauffement climatique planétaire en dessous des +1.5°C ou +2°C.
5 ans après, force est de constater que les mesures qui s’avéraient déjà indispensables se font toujours attendre… Les gouvernants, dont Emmanuel Macron, n’ont pas tenu leurs engagements.

A l’occasion de l’anniversaire de la COP21, nous avons rejoint la mobilisation internationale lancée par Youth For Climate et déclinée à Nevers par Fridays For Future avec comme mot d’ordre “Fight for 1.5”.

Crédit Michael Jouanneau

“Ce marteau est petit, mais il peut faire de grandes choses !” disait, plein de joie, le Président de la COP21, Laurent Fabius, le 12 décembre 2015 en entérinant l’adoption de l’Accord de Paris par 195 États. 

Cet accord universel permettait de lutter contre les changements climatiques, avec comme principal objectif de contenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle.

Aujourd’hui, 12 décembre 2020, 5 ans sont passés. En 5 ans, trop peu d’Etats ont pris des mesures à la hauteur de l’urgence climatique alors que les émissions globales de gaz à effet de serre ont augmenté de 1.5 % en moyenne chaque année depuis 10 ans.

11 pays du G20, qui représentent 80% des émissions de la planète, ont pris l’engagement d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 – dont la Chine (en 2060), l’Union Européenne et le Japon – et certains pays déploient des stratégies de court terme très ambitieuses, comme l’Uruguay, le Costa Rica ou l’Espagne.

Mais encore trop peu de pays se sont engagés à réduire leurs émissions à court terme, soit d’ici 2030. 

Quant aux Etats-Unis, ils ont quitté l’Accord de Paris suite à l’élection de Donald Trump et ont été un acteur bloquant dans tous les rendez-vous internationaux ces 4 dernières années. La victoire de Joe Biden, qui s’est engagé à rejoindre l’Accord de Paris dès sa prise de fonction en janvier 2021 et à voter un Green New Deal au niveau national, ouvre une ère nouvelle, positive pour la dynamique internationale.

Et justement, quand en 2017, les Etats-Unis annonçaient leur intention de quitter l’Accord de Paris, Emmanuel MACRON réagissait en déclarant “Make our planet great again”, positionnant la France comme l’un des pays leader de la lutte contre les changements climatiques.

Trois ans plus tard, l’action nationale apparaît très clairement en demi-teinte. 

En juillet 2020, le rapport annuel du Haut conseil pour le climat épinglait la France en indiquant que les actions climatiques du pays n’étaient ni à la hauteur des enjeux, ni des objectifs fixés pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. Plus récemment, le fossé s’est creusé avec les membres de la Convention Citoyenne pour le Climat alors que les mesures proposées sont détricotées par Emmanuel MACRON et son Gouvernement, contrairement à son engagement de les reprendre “sans filtre”.

Cinq ans après l’Accord de Paris, les États ne sont donc pas à la hauteur de l’urgence climatique. Mais le mouvement citoyen a pris, lui, de l’ampleur. Des dizaines de millions de personnes ont manifesté, à travers le monde, pour exiger des politiques plus ambitieuses. En août 2018, Greta Thunberg lançait un appel à la grève, rencontrant un succès retentissant auprès des jeunes. Ces jeunes du monde entier qui ont fait des grèves étudiantes ou scolaires pour le climat..

En France, de nombreuses marches pour le climat ont eu lieu dont La Marche du Siècle au printemps 2019 qui a réuni plus de 350.000 personnes. La pétition de l’Affaire du Siècle – un recours en justice contre l’Etat français pour inaction climatique – a réuni plus de 2 millions de signatures en 2019, un record pour une pétition en France !

Des actions de désobéissance civile se sont multipliées avec ANV-COP21, XR, Youth For Climate et bien d’autres… Le groupe ANV-COP21 de Nevers participe à cette multiplication d’actions depuis 1 an et demi. L’association Alternatiba Nevers se veut être un interlocuteur auprès des élus locaux afin de proposer des alternatives pour préserver le climat.

Hier, partout dans le monde des citoyennes et citoyens ont allumé des bougies pour écrire #FightFor1Point5, luttons pour 1.5°C. Car nous devons poursuivre ce combat sans relâche et rappeler sans cesse à nos dirigeants que la lutte contre le changement climatique est une exigence des citoyen·nes, des peuples.

Lire au sujet de la place des citoyen·nes  l’analyse et l’appel à mobilisation du mouvement ANV-COP21.

Changeons le système, pas le climat ! 

#FightFor1.5
#MakeParisReal

Toutes les actualités :