Logo Alternatiba Nevers blanc-02
Logo ANV Nevers-blanc-trans

Partage l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Pour l'accueil des Afghan·es menacé·es de persécution

27/09/2021

Une soixantaine de citoyen·nes se sont rassemblé·es ce soir à l’appel de 26 collectifs nivernais pour exprimer leur humanité et exiger de la France l’accueil des Afghanes et Afghans contraint·es de fuir leur pays pour échapper aux persécutions des Talibans.
Nous avons un devoir politique, moral et humanitaire d’aide aux exilé·es Afghan·es ! 

IMG_5776 2

Nous relayons ici l’appel dont nous sommes signataires :

AFGHANISTAN
Un devoir d’aide envers celles et ceux qui veulent fuir.

Depuis le 15 août 2021, l’Afghanistan est à nouveau sous la férule des Talibans. Des milliers d’Afghan·es souhaitent fuir cet enfer. De nombreuses familles présentes en France s’alarment pour leurs proches bloqués au pays. Toutes les organisations humanitaires sont en état d’alerte car sous ce régime ultra-réactionnaire l’avenir est sombre pour les femmes, les journalistes, les artistes et toutes les personnes susceptibles de ne pas vouloir se soumettre à leur loi.

Et pourtant : fin août la Cour Nationale du Droit d’Asile envisage de restreindre la protection des Afghan·es au motif d’une “cessation du conflit armé ayant opposé les Talibans au Gouvernement”. Avec cynisme elle considère que la protection par l’asile doit se limiter aux situations de guerre, comme si le joug taliban n’entrainait pas dans les faits des persécutions. Elle ne pouvait être qu’encouragée par le Président Emmanuel Macron qui appelle à “anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants”.

Or ne sont “irréguliers” que les migrants auxquels on n’offre pas une voie régulière. L’appréciation, selon laquelle les civils ne courent plus de risques puisque le conflit armé est terminé, anticipe avec beaucoup d’optimisme la situation à venir pour les Afghan·es sous le régime taliban. Elle ignore aussi les exactions déjà commises contre des civils et les cris de détresse qui nous parviennent de l’intérieur du pays.

Nous demandons :
* De donner les moyens aux ambassades les plus proches de l’Afghanistan, françaises ou autres, de pouvoir répondre aux flux des demandes d’asile. 

* D’ouvrir des voies humanitaires afin que tou·tes les Afghan·es qui le souhaitent puissent rejoindre rapidement et en sureté le sol français. 

* De permettre aux Afghan·es de rejoindre leurs familles qui sont déjà en procédure d’asile en France. 

* D’annuler toutes les mesures d’éloignement à l’encontre de demandeurs d’asile Afghans. 

* D’accélérer la procédure de protection pour ceux et celles qui sont déjà sur le sol français.

Cinquième puissance économique mondiale en 2021, la France a les moyens d’accueillir les exilé·es d’Afghanistan. Nous en avons le devoir politique, moral et humanitaire.

Premiers signataires : ACNAM • AFPLI • Amnesty International (groupe de Nevers) • Alternatiba • ANV/COP21 • AOC • ATTAC • Cimade • Collectif Entraide solidaire La Charité • EELV • Emmaüs • Fédération anarchiste • FSU • LDH • LFI • Libre Pensée • Luzy Hospitalité • Mouvement de la Paix • MRAP • OCCE58 • Pastorale des Migrants • PCF • Solidaires • Solidarité migrants du Haut Nivernais • Solidarité Nevers-Syrie • UD CGT 


Toutes les actualités :